Chants de blé

La franchise de Marie-Lou

Lors d’un repas de fête, j’ai fait la connaissance de Marie-Lou, une alerte septuagénaire au regard vif et éclairé. Je la trouvais franchement très belle dans ses habits du dimanche, et tellement sympathique.

Il y a quelques jours, je l’ai rencontré à nouveau Marie-Lou. Les beaux soirs d’été, elle fait un petit tour à pied dans la campagne tout près d’Yverdon. Le paysan qui cultive les champs l’a repéré et à eu l’amabilité de faucher l’herbe pour que Marie-Lou profite pleinement de sa promenade quotidienne, bravo.

Un chapeau de paille garni sa tête. Je ne vois pas ses cheveux. Son regard est toujours aussi lumineux. Elle s’avance sur le chemin dans notre direction. Je suis accompagnée d’Isabelle, « dame positive », qui embrasse fort fort fort sa Marie-Lou.

Le soleil du soir embrase le champ de blé. Bercée de cette douce énergie nous faisons le tour de celui-ci tranquillement, puis pause… Marie-Lou parle des hommes, des relations amoureuses, des rencontres que l’on peut faire, des bras dans lesquels on aimerait se blottir sans rien dire à personne, seulement pour soi…

Je lui évoque que pour moi, la paysanne, c’est depuis toujours et depuis plus de 30 ans, avec un seul homme, mon mari. Le papa de mes enfants, le compagnon des doux moments et des passages difficiles…Marie-Lou est un peu éberluée. Mais voilà, c’est possible, et ça existe. Tout cela n’est pas réglé comme du papier à musique. Il faut beaucoup discuter, s’interroger, patienter. Accepter aussi des difficultés. Cette construction, ensemble jour après jour, j’aurais peur de l’entacher.

Pour Marie-Lou, c’était différent, une vie amoureuse plus chaotique. Si elle devait recommencer, elle s’y prendrait autrement.

Isabelle écoute. Elle vient d’écrire une lettre d’amour aux hommes sur Planetpositive, alors tout y est…Elle ajoute cependant « Rencontrer son mari à 16 ans, je crois que c’est une grâce. » Je ne veux pas la contredire, mais le temps appel à d’autres grâces pour tenir bon.

Merci à Marie-Lou pour sa franchise. J’ai tellement aimé ses questions directes. Et dans toutes ces vies amoureuses si différentes, il y a des larmes, du bonheur, un partage pour grandir. Des couples tiennent bon, d’autres se séparent. Aimer l’autre, c’est parfois garder de la distance, le quitter pour lui donner sa chance d’être pleinement heureux.

Décidément, nous avions matière à discuter autour de notre champ de blé… jusqu’à la récolte !

Yvette Petermann

 

Mes prestations

Reportages, docs, événementiel, photographie, voyages...: Découvrez les compétences que je peux mettre à votre service: site Pro

BnB et chalet à louer

bnbBed & breakfast, location de chalet à Pinsec, Val d'Anniviers: 
En savoir plus...

Contact

info @ planetpositive.org

Tél Suisse + 41 79 286 18 82

Pinsec, CH-3961 Vissoie