Chants de blé

Mes poules

Le poulailler est un endroit privilégié dans la ferme. Un petit coin que j’aime avec une vingtaine de poules heureuses et un coq. Les enfants aiment le poulailler, s’y attarder, ramasser les œufs et distribuer les graines.
Les poules s’impatientent un peu derrière le grillage et souhaiteraient faire un petit tour dans le parc mais stop….grippe aviaire oblige pas question de sortir…
Hier au soir je me suis attardée un moment près des poules et je vous fais part de ma réflexion devant l’ampleur et la psychose que provoque cette maladie chez les consommateurs. L’insécurité, la peur, le doute dont c’est emparé l’humain prépare alors un terrain favorable pour le virus. Non il ne faut pas tomber dans le panneau et tirer le tiroir « chimie » et oublier…

Il faut se responsabiliser, observer et reconnaître la richesse de l’œuf qui est dans votre assiette. 21 jours tenu au chaud et c’est déjà un poussin plein de vie. Il faut donner la priorité aux volailles issues de petits élevages près de chez vous…Les grands élevages stressent, désécurisent et rendent vulnérables les animaux qui y grandissent et souvent dans des conditions désastreuses!

Les oiseaux migrateurs s’épuisent aussi lors de la migration et deviennent plus fragiles alors laissons les mourir sans afficher d’emblée grippe aviaire et en leur collant une étiquette « porteurs de virus »

Une poule malade se retire du groupe pour mourir en ayant l’élégance de ne pas bousculer voir contaminer les autres. Des petits problèmes se règlent naturellement pour le bien des hommes.
Alors la grippe aviaire n’est’elle pas là pour nous inviter à nous poser de véritables questions peut-être bien différentes de celles véhiculées dans les journaux et qui vous font avaler le contenu de votre assiette de travers.
A mes poules hier soir j’ai dit "merci" pour les petits trésors jaunes et blancs qui m’invitent à réaliser des mets savoureux. Je leur ai avoué ma tristesse de voir les humains blesser, saccager, brûler des élevages entiers. Glissant une à une leur tête dans les plumes elles ont sans doute rêvé des hommes afin qu’ils prennent « leurs plumes » pour parler raisonnablement du virus et positivement.
 
Yvette Petermann


Mes prestations

Reportages, docs, événementiel, photographie, voyages...: Découvrez les compétences que je peux mettre à votre service: site Pro

BnB et chalet à louer

bnbBed & breakfast, location de chalet à Pinsec, Val d'Anniviers: 
En savoir plus...

Contact

info @ planetpositive.org

Tél Suisse + 41 79 286 18 82

Pinsec, CH-3961 Vissoie