bandeau

Solutions: santé

Pour la réhabilitation de la "médecine de terrain"

Depuis quand les bases de données et la collecte de statistiques sont-elles devenues plus crédibles que l'expérience concrète des médecins qui se dévouent, corps et âme, dans leur clinique, dans leur hôpital et sur le terrain? Une fois de plus, le Pr Didier Raoult, Directeur de l'IHU Méditerranée Infection déploie son bon sens et sa sagesse dans cette interview pour le compte du Bulletin d'information scientifique de l'IHU.

 

Je complète cette vidéo par plusieurs propos autour du même thème:

« Une grande partie de la littérature scientifique, sans doute la moitié, pourrait être tout simplement fausse. Affligée d’études avec des échantillons réduits, d’effets infimes, d’analyses préliminaires invalides, et de conflits d’intérêts flagrants, avec l’obsession de suivre les tendances d’importance douteuse à la mode, la science a pris le mauvais tournant vers les ténèbres. » 
Dr Richard Horton, rédacteur en chef de la prestigieuse revue médicale "THE LANCET"

"Dans le monde entier, la corruption de l’industrie médicale est un énorme problème, peut-être plus grave que la menace de toutes les guerres réunies. Sommes-nous comme hypnotisés ? Avons-nous une foi aveugle en l’infaillibilité de nos médecins simplement parce qu’ils ont une blouse blanche ? Et, à leur tour, ont-ils une foi si aveugle envers les revues médicales pour recommander tout nouveau remède ou vaccin présenté prodigieux, qu’ils s’empressent de prescrire sans tenir compte de ces problèmes plus profonds ?" 
William F. Engdahl, consultant en risque stratégique et conférencier, titulaire d’un diplôme en politique de l’université de Princeton et auteur de best-sellers sur le pétrole et la géopolitique.

« Les études montrant les résultats positifs d’un médicament ou d’un appareil analysé, sont plus susceptibles d’être publiées que les études « négatives » ; les éditeurs en sont en partie responsables, mais aussi les sponsors commerciaux, dont les études bien menées du point de vue méthodologique, mais dont les résultats sont défavorables, ont tendance à rester dans les cartons… »
Harvey Marcovitch, auteur et chercheur sur la contrefaçon des tests médicaux et la publication dans les revues médicales.

Quand pourrons-nous envisager la fin du financement des études thérapeutiques sur la mise au point de médicaments et de vaccins commerciaux par l’industrie pharmaceutique elle-même?  Quand pourrons-nous enfin compter sur des recherches intègres, sans autre but que celui d'aider les gens? 

Chloroquine: «The Lancet confirme ce que dit le Pr.Raoult, le traitement est inutile en réanimation»

Pin It

Mots-clés: Santé, Vaccins, Raoult