La parole est à vous

Prières nocturnes

Dans l’immensité du désert se tenait, silencieux, un tout petit groupe d’individu, minuscule grain de sable parmi les autres. Il fait nuit noire et seul un feu, autours duquel ils sont assis en cercle, éclaire faiblement leur visage. Ici, ils n’ont ni sexe, ni âge ; ces quelques critères ne signifient plus rien : la nature calme dans laquelle ces nomades sont immergé les a aussitôt engloutis, vorace. Quoi ! J’ai vingt ans et tu en as quarante, et alors ? Je suis un homme, et toi une femme ? Quelle importance ! Tu es marié, moi veuf, ne sommes-nous donc pas frères humains avant tout ? Il n’est guère possible de se dissimuler derrières ces quelques formalités dans le désert, elles ont perdu leur sens ! Nous sommes seulement des individus que la vie a amenés ici, à ce moment précis où le soleil a terminé sa course ; il est vingt heure passée. Nous sommes ensemble, voilà tout.

Certes, il y a eu de la souffrance, des déceptions, et même des regrets – pareils à des rôdeurs, prêts à resurgir du fond de nôtre âme pour nous tourmenter - et ce sont eux sans doute, qui ont amené le groupe à se recueillir cette nuit autour du feu.
Il en faut parfois, du chagrin, pour mieux se retrouver avec soi-même, avec les autres. Ne nous permet-il donc pas d’avancer dans l’existence, quand bien même cela est coûteux, cruel ?

Une étoile filante vient de déchirer le ciel

Solennellement, « l’individu » en face de moi distribue à chacun quelques bouts de papier, d’une blancheur virginale. Ces derniers ne vont pas le rester longtemps, car aussitôt, crayon en main et en silence, les nomades vont se mettre à écrire, avec des mots simples, tout ce dont ils aimeraient tant se débarrasser ; du moins se détacher. Ce que chacun écrit, ils sont libres de le lire à voix haute, où de prendre le désert comme unique confident. Le temps s’est arrêté et les aiguilles de leur montre suisse ne tournent plus. Il y a, comme seule musique, le rythme de ses cœurs qui s’agitent quelque peu à la mémoire du passé.

Qui a-t-il d’écrit sur ses feuilles désormais mystérieuses ? Divorce douloureux ? Perte d’un être cher ? Regret de ne pas avoir dit, et redit, à quel point on l’aimait, à quel point il nous manque, à quel point la vie va nous sembler fade sans lui, sans elle ? Une fois de plus, est-ce vraiment utile de le savoir ? Les raisons qui ont conduit le petit groupe autour du feu, à ce moment précis leur appartiennent. Et à eux seuls.
Ensemble, ils jettent dans les flammes leurs désillusions, leurs mots d’amours, leurs bons et moins bons souvenirs - ceux qui appartiennent désormais à une époque révolue. Il me semble alors distinguer certaines de ses prières nocturnes s’envoler doucement, sereinement dans la nuit, semblable à la fumée de plusieurs cigarettes.

Le désert, une fois encore va tout engloutir, inassouvi. Dans quelques heures, le soleil va se lever au-delà des dunes et sur nos cœurs.

Mes prestations

Reportages, docs, événementiel, photographie, voyages...: Découvrez les compétences que je peux mettre à votre service: site Pro

BnB et chalet à louer

bnbBed & breakfast, location de chalet à Pinsec, Val d'Anniviers: 
En savoir plus...

Contact

info @ planetpositive.org

Tél Suisse + 41 79 286 18 82

Pinsec, CH-3961 Vissoie