bandeau

Isa Blog

Le chaos au service du grand réveil

MaisonHeureuseComme tout le monde, je suis happée dans un tourbillon d'informations, toutes plus contradictoires, les unes des autres! C'est à en perdre la tête! Or, je vois dans cette grande tempête de notre psyché collective, une formidable opportunité à élaguer les branches mortes de notre subconscient et de nos vieilles mémoires de souffrance. Même si nos ombres remontent, relaxons-nous et réjouissons-nous! La crise que nous traversons permet de débusquer nos émotions subconscientes et nos conditionnements qui commandent 95% de notre existence. Nous avons accès au code-source de nos choix et nous pouvons le changer pour le meilleur. Pour cela, il faut laisser nos perceptions remonter à la surface et s'exprimer au grand jour.

D'un côté, on s'engueule, on s'empoigne pour du papier de toiletlte, les couples divorcent, les amis se tournent le dos momentanément. De l'autre, on retrouve des liens oubliés, des couples qui se resserrent autour de leurs enfants, une nature qui prospère comme jamais, et de saines et franches discussions entre amis, pas forcément d'accord. Nous pouvons communiquer avec une sincérité comme jamais auparavant. Libérer nos émotions est indispensable pour garder une bonne santé.

 

Dans la gestion de cette crise internationale, nous sommes aussi embarqués sur des montagnes russes. L'absurdité et l'incohérence de certains gouvernements font légion comme les décisions politiques courageuses. On isole et on met la vie de nos "vieux" en danger pour sauver d'autres vies.  On meurt de chagrin et de solitude pour ne pas risquer de prendre la place de quelqu'un à l'hôpital. Certains retrouvent une nouvelle vigueur tandis que d'autres se jettent sous les roues des trains. En Suisse, les pharmaciens sont autorisés à vendre des masques au compte goutte (quand elles en ont à disposition) alors qu'ils sont désormais proposés par pack de 20 pièces dans les grandes surfaces. Mais nous y vivons en majorité un heureux semi confinement et nous sommes privilégiés par rapport à nos voisins français. En Suisse alémanique, on vit paisiblement et personne ne porte de masques contrairement aux Romands terrifiés. En Suède, on pète le feu sans confinement, en Inde ou au Kenya, les foules sont battues et chassées pour se retrouvées agglomérées dans leurs quartiers pauvres. On parle de problèmes pulmonaires et voilà que l'on nous dit qu'il faut traiter les symptômes du Covid comme une maladie cardio-vasculaire. On nous promet un vaccin contre la maladie et en même temps, nous apprenons qu'il pourrait nous tuer et nous réduire en esclavage! Et j'en passe... C'est la valse des contrastes, des ombres et des lumières, des mensonges et des vérités, des montages et des images. C'est perturbant et c'est normal! C'est une parenthèse inconfortable mais décisive de notre Histoire que nous devons traverser avec panache, confiance et la plus grande authenticité.

Être vrai

Nous sommes secoués comme un vieux tapis dont il faut libérer la poussière. Nous sommes invités à douter de tout, à démonter nos croyances pour en retirer le superflu et tout ce dont nous n'avons plus besoin. Nous nous centrons sur les biens de première nécessité,  matériels et spirituels. Nous avons le temps de comprendre le monde et de réfléchir sur les fondements immuables de nos origines. Pour dire ce que nous avons sur le coeur, pour lever les secrets de famille, oser partager ce qui nous hante depuis toujours. Il est l'heure de parler, de se disputer, de se contredire, de se perdre, de se retrouver, de se révéler, de se regarder, de se décourager, d'enrager ou de s'engager. Osons parler ouvertement de nos expériences spirituelles, des rencontres avecr'autres formes de vie dans l'univers ou avec les esprits de la nature. Osons exprimer nos opinions, que l'on admire Trump, Bill Gates, le Dalaï Lama, la Vierge Marie, l'abbé Pierre, Michel Berger ou Lady Gaga. Sortons de nos cachettes et osons la discussion et la confrontation! Être en désaccord, ce n'est pas se "dés-aimer". Cherchons avec passion notre vérité propre, de même que la vérité collective qui, elle aussi, cherche à percer au grand jour! Dévoilons-nous!

Les cartes sont redistribuées dans une énergie vivifiante pour jouer une nouvelle partie de Vie où les Coeurs règnent sur les Piques qui s'enfuient en rangs dispersés. Nos vieux shémas de pensées restent sur le Carreau et nous autres, frères et soeurs humains, pourront bientôt nous rouler dans le parfum délicat des Trèfles, libérés de nos projections. Cette authenticité et cette transparence en chacun de nous ont une incidence positive puissante sur la réalité ordinaire. Que ceux qui se sont tus pendant des décennies osent enfin s'exprimer et montrent l'exemple. Sur la scène politique, c'est ce que font les centaines de lanceurs d'alerte qui dénoncent avec courage, en leur âme et conscience, ce qu'ils perçoivent comme des abus et des injustices. 

Dans cette tourmente, je fais le choix de prendre activement parti pour défendre la part humaine en l'homme et ce qu'elle a de plus pur, tout en restant centrée sur mes valeurs de paix, de solidarité et de joie. Cet engagement personnel passe aujourd'hui par une inspection de mes zones d'ombre comme celles de notre histoire mondiale pour y mettre de la lumière et préparer un avenir radieux. Cela nécessite d'oser regarder certaines réalités peu glorieuses, in et out. Pour reprendre notre destin en mains et sortir de cette crise avec dignité, je crois qu'il faut plonger dans la nuit de notre inconscient collectif pour allumer l'interrupteur et trouver la porte de sortie de la matrice. Pierre Teilhard de Chardin a dit: "Quand pour la première fois, dans un vivant, l'instinct s'est aperçu au miroir de lui-même, c'est le monde tout entier qui a fait un pas." Tout est dit.

J'écoute et je respecte les avis divergents, je cherche le dialogue sans chercher à convaincre, je respire la différence des opinions, j'accueille l'agressivité quand elle se tourne contre moi. Je comprends les incompréhensions et les rebuffades. Comme je ne perds jamais de vue le fil conducteur de ma vie qui celui de semer la joie, je m'accueille dans cette parenthèse actuelle moins confortable. Je caresse les plis et les ourlets de mes émotions et laisse se manifester cette montée de fièvre dans le monde tout en l'observant avec tendresse. 

Finalement, il n'y a rien à comprendre, sinon à retrouver en soi-même les pilliers de notre sagesse ancienne que la course à la consommation et le divertissement a fini par envahir jusqu'à l'étouffement. Cette crise nous offre l'opportunité inespérée de débroussailler notre âme, piégée depuis des centaines, voir des milliers d'années, par le lierre grimpant et peristant d'un trop long sommeil. Pour ceux qui connaissent le merveilleux conte de "La Belle au Bois Dormant" de Charles Perrault dans lequel un prince réveille une princesse endormie depuis 100 ans en posant un baiser sur ses lèvres, je vois le Coronavirus comme un baiser d'amour venu nous tirer d'une léthargie millénaire.

Bon, il n'a peut-être pas le physique hollywoodien d'un acteur de cinéma, mais au moins il embrasse bien et pour de vrai! (Rire)

Pin It

Mots-clés: Chaos