bandeau

Education

Le peuple journaliste

IMG 5347 e1434827553695En tant que journaliste professionnelle non-conventionnelle (j'ai quitté depuis longtemps les médias "mainstream") souvent au service de la peur malgré eux (je ne leur jette pas la pierre), je suis enthousiaste de voir que, grâce au Coronavirus, les citoyens du monde décident enfin à s’informer par eux-mêmes et à partager leurs découvertes pour se faire une idée la plus réaliste possible sur ce qui se trame dans les coulisses de l’Histoire. Ils commencent à réaliser que les médias de masse sont largement détournés de leur fonction première , celle de faire de nous des esprits libres.  Je salue cependant mes rares confrères/sœurs qui, comme moi, tentent courageusement d’ouvrir des brèches depuis longtemps. Ils existent.

Le peuple doit donc se charger de s’instruire de manière indépendante en dehors du flux médiatique hypnotique dont nous sommes inondés depuis des décennies. 

Et je sais de quoi je parle ! Sans rentrer dans les détails ni réveiller des souvenirs douloureux pour moi, j’avais fait l’expérience comme jeune journaliste de la censure, des menaces de mort et de la trahison de mes pairs. En 2003, après des années de reportages et des missions humanitaires dans des pays en guerre, j’ai décidé de m’éloigner de la presse « standard » pour devenir une journaliste libre et souveraine, chercher la vérité par mes propres moyens d’une part, proposer une actualité inspirante d’autre part. C'est la raison pour laquelle j'avais crée Planetpositive.org qui compilait des informations inspirantes pour rassembler par la promotion de la beauté plutôt que pour diviser par la peur.

Depuis 25 ans, j’ai fait le vœu de consacrer mon métier au service de la Beauté et du meilleur de l’Homme. En faisant le choix de me détourner d’une actualité unilatérale et anxiogène, j'espère servir la vie et la liberté. Faites peur aux humains et ils vous mangeront dans la main!  A l’inverse, partager leur force, leur courage, leur résilience et leur créativité, c’est nous aider à rester souverains de notre existence.  C'est élever notre vibration et nous protéger contre les agressions. C’est en tout cas ma vision et elle n'engage que moi.  Raison pour laquelle je suis partie dernièrement sur les chemins du monde avec Joy for the Planet pour partager les recettes de l’homme libre, enthousiaste et Vivant.

Je salue les efforts de ce peuple qui s’éveille à la curiosité en cherchant à comprendre par lui-même.  Vidéos, interviews et commentaires pullulent sur la Toile, sur les réseaux sociaux comme dans les messageries privées. Bien sûr, il faut faire le tri mais je préfère la diversité des points de vue à une pensée unique, à la reprise en chaîne par les médias du monde de dépêches d’agence se ressemblant comme des rondelles d’un saucisson ! 

Toutefois, et j’insiste sur ce point : ce grand brassage de visions débridées est positif dès lors qu’il ne renforce pas les divisions ou la dualité. Dès lors que chacun ne s’arroge pas SA vérité et ne l’impose pas aux autres. Dès lors que les échanges et les partages d’opinions se font dans le respect et la dignité. Personnellement, je ne perds jamais de vue que ma vision n’est qu’une minuscule facette d’un diamant rare dont le brillant éclat est rendu par la richesse de toutes les facettes. 

Se libérer de la pandémie de la peur

Pour conclure, libérons-nous de la pandémie de la peur, bien plus contagieuse et mortelle que le COVID-19 ! Ce petit virus nous donne une opportunité extraordinaire de nous libérer d’un moule économique et social pour penser, nous soigner, vivre notre vie, s’exprimer et aimer différemment. Détournons-nous de cette emprise artificielle sur le monde qui nous conditionne depuis des centaines d’années. Reprenons en main notre identité politique et notre liberté de décider de notre avenir dans le respect de notre planète et des règnes vivants sous toutes leurs formes. 

Acceptons que nous nous sommes peut-être trompés, que nous avons peut-être été dupés depuis plusieurs générations et que nous sommes responsables de notre propre ignorance. Cela nous demande du courage et c’est un grand combat contre nous-même. C’est ce qu’est venu nous enseigner le petit maître Covid-19. Comme l’explique brillemment la Docteur en droit et auteur Valérie Bugault, « Les processus politiques, démocratiques, financiers monétaires et économique ne sont pas ce que l’on croit ».

Recherchons la vérité et trouvons ensemble les solutions à la refonte d’une nouvelle humanité sur l’harmonie entre tous les règnes vivants. Cherchons à comprendre et à créer l’avenir animé de joie et de confiance. Ce n'est pas par la peur que l'on peut résoudre les problèmes mais par l’insatiable curiosité de vivre, par l'appétit d'aimer et par une inventivité au service de la collectivité humaine débarrassée de ses chaînes et de ses illusions. Or, pour nous débarrasser de nos chaînes, encore faut-il les voir. 

Nous sommes comme pris au piège d’une bulle de savon irisée et transparente dont nous ne voyons par les contours. Pour que celle-ci puisse éclater, il faut la regarder, confronter notre ombre et aimer par-dessus tout. Seule la puissance de l’amour de l’homme-dieu qui se reconnaît comme tel éclatera la bulle pour ne faire plus qu’un avec la conscience de vie. Comme le disent les alchimistes et leur merveilleux langage des oiseaux, « Persévérez ! Percez et vous verrez »…

Pin It

Mots-clés: Surveillance, Médias, Peuple libre