« Le droit des peuples en question », une conférence exceptionnelle de Jacques Baud

Réserver l’événement

Adultes - Paiement en espèce à l'entrée
Billets disponibles: 53

18 ans ou plus

Le billet de "Adultes - Paiement en espèce à l'entrée" est épuisé. Vous pouvez essayer un autre billet ou une autre date.

Date

jeudi 7 mars 2024

Heure

7:30 pm

Tarif

Adulte : 30 CHF

Lieu

Aula du château d'Aubonne
Aubonne

Pour le monde médiatique et géopolitique, Jacques Baud est majoritairement perçu comme « l’homme qui avait raison avant tout le monde ». Ses analyses sur la guerre en Ukraine, la Russie et aujourd’hui, le conflit israélo-palestinien, se confirment avec le passage du temps et des événements. Qu’est-ce qui fait que cet ancien membre du renseignement suisse reste irrévocablement debout et crédible, là où d’autres experts se sont trompés? Modestement, il répond que c’est simplement grâce à « l’étude des faits ». Après les best-sellers « Poutine, le maître du jeu » et « Opération Z », dont le travail d’analyse a été salué dans le monde entier, l’auteur sort en mars son nouveau livre sur la guerre en Ukraine « Ukraine, entre guerre et paix», de même qu’un livre sur le conflit au Proche-Orient « Opération Déluge Al Aqsa ».

Ancien colonel d’État-major général, ex-membre du renseignement stratégique suisse, spécialiste des pays de l’Est, Jacques BAUD a été formé dans les services de renseignement américain et britannique. Au sein de l’ OTAN, il a suivi la crise ukrainienne de 2014, puis a participé à des programmes d’assistance à l’Ukraine.

Au cours de cette conférence proposée par Planetpositive, l’ancien colonel et membre du renseignement stratégique suisse s’appuiera sur le contexte ukrainien et palestinien pour nous interpeller sur le sort tragique de ces peuples, pris en otages par les grandes manoeuvres politiques, devant le silence et l’impunité générale, ou presque. Il commentera l’actualité sur le conflit en Ukraine et au Proche-Orient en s’arrêtant sur le Hamas, la résistance Palestinienne et les lois de la guerre.

« Nous avons enseigné l’Holocauste dans nos écoles pour qu’il ne se reproduise plus, mais aujourd’hui certains responsables politiques le citent en modèle pour résoudre la question palestinienne ! » Nous tournons donc en rond. Il nous faut revenir au droit international et le faire appliquer. Tout la violence antiterroriste du monde ne sert à rien si on ne laisse pas d’autre alternative à l’adversaire pour faire valoir ses droits légitimes. », commente Jacques Baud.

Ce qui rend cet orateur si unique et unanimement apprécié, c’est sa posture objective, ni émotionnelle, ni teintée d’aucune sorte d’idéologie. Pour le connaître en privé, sa grande expertise, accompagnée d’une profonde humilité et bienveillance, sort clairement du lot parmi les nombreux experts, analystes et commentateurs de l’actualité internationale.

En fin de conférence, notre ancien colonel viendra dédicacer en avant-première son livre « Opération Déluge Al Aqsa » le jeudi 7 mars au château d’Aubonne à 19h30.

Règlement sur place en espèces

 

Réserver

Pour le monde médiatique et géopolitique, Jacques Baud est majoritairement perçu comme « l’homme qui avait raison avant tout le monde ». Ses analyses sur la guerre en Ukraine, la Russie et aujourd’hui, le conflit israélo-palestinien, se confirment avec le passage du temps et des événements. Qu’est-ce qui fait que cet ancien membre du renseignement suisse reste irrévocablement debout et crédible, là où d’autres experts se sont trompés? Modestement, il répond que c’est simplement grâce à « l’étude des faits ». Après les best-sellers « Poutine, le maître du jeu » et « Opération Z », dont le travail d’analyse a été salué dans le monde entier, l’auteur sort en mars son nouveau livre sur la guerre en Ukraine « Ukraine, entre guerre et paix», de même qu’un livre sur le conflit au Proche-Orient « Opération Déluge Al Aqsa ».

Ancien colonel d’État-major général, ex-membre du renseignement stratégique suisse, spécialiste des pays de l’Est, Jacques BAUD a été formé dans les services de renseignement américain et britannique. Au sein de l’ OTAN, il a suivi la crise ukrainienne de 2014, puis a participé à des programmes d’assistance à l’Ukraine.

Au cours de cette conférence proposée par Planetpositive, l’ancien colonel et membre du renseignement stratégique suisse s’appuiera sur le contexte ukrainien et palestinien pour nous interpeller sur le sort tragique de ces peuples, pris en otages par les grandes manoeuvres politiques, devant le silence et l’impunité générale, ou presque. Il commentera l’actualité sur le conflit en Ukraine et au Proche-Orient en s’arrêtant sur le Hamas, la résistance Palestinienne et les lois de la guerre.

« Nous avons enseigné l’Holocauste dans nos écoles pour qu’il ne se reproduise plus, mais aujourd’hui certains responsables politiques le citent en modèle pour résoudre la question palestinienne ! » Nous tournons donc en rond. Il nous faut revenir au droit international et le faire appliquer. Tout la violence antiterroriste du monde ne sert à rien si on ne laisse pas d’autre alternative à l’adversaire pour faire valoir ses droits légitimes. », commente Jacques Baud.

Ce qui rend cet orateur si unique et unanimement apprécié, c’est sa posture objective, ni émotionnelle, ni teintée d’aucune sorte d’idéologie. Pour le connaître en privé, sa grande expertise, accompagnée d’une profonde humilité et bienveillance, sort clairement du lot parmi les nombreux experts, analystes et commentateurs de l’actualité internationale.

En fin de conférence, notre ancien colonel viendra dédicacer en avant-première son livre « Opération Déluge Al Aqsa » le jeudi 7 mars au château d’Aubonne à 19h30.

Règlement sur place en espèces

 

Réserver

Inscription à l'infolettre de Planet Positive

Recevez les dernières informations concernant mes aventures
Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre lettre d'information ainsi que des informations concernant nos activités. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans chacun de nos mails.

Rejoignez le projet PlanetPositive